Navigation – Plan du site
Dossier

Janissaires, ingénieurs et prédicateurs.

Comment l’ingénierie militaire et l’activisme islamique changèrent l’ordre ottoman
Janissaries, Engineers and Preachers: How Military Engineering and Islamic Activism Changed the Ottoman Order?
Janitscharen, Ingenieure und Prediger : Wie militärische Ingenieurskunst und islamischer Aktivismus das Osmanische Reich veränderten
Ali Yaycioglu
Traduction de Traduit de l’anglais par Laurent Bury
p. 19-37

Résumés

Cet article propose une analyse de certains aspects des reformes militaires dans l’Empire ottoman a la fin du XVIIIe siecle et au debut du XIXe siecles. Il montre comment les techniques militaires euro-ottomanes et les activistes Naqshibandi-Mujaddidi provenant de l’Inde et de l’Asie centrale ont cree une alliance discursive, etablissant les conditions du nouvel ordre ottoman (Nizam-ı Cedid), reposant sur des reformes militaires et administratives. Cette alliance defiait les janissaires, enorme ≪ establishment ≫ socio-militaire qui reclamait un role de gardien de l’ordre etabli face a des transformations soudaines. Le nouvel ordre, qui a constitue un moment global dans l’Empire ottoman, n’etait pas un mouvement que l’on puisse elucider en utilisant le paradigme de l’occidentalisation. Au contraire, le nouvel ordre ottoman etait un mouvement de reformes encourage par l’influence de sciences militaires d’origine europeenne et par un courant de critiques morales et religieuses provenant de l’Inde et de l’Asie centrale. Ces deux vagues d’hommes et d’idees se sont alliees et ont ete a l’origine d’un discours de discipline en faveur du nouvel ordre militaire,administratif et, au cours du temps, social et religieux dans l’Empire.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Les Janissaires
Les ingénieurs
Les prédicateurs

Aperçu du début du texte

Cet article aborde quelques aspects de la réforme militaire ottomane à la fin du XVIIIe siècle et au début du XIXe siècle. Durant cette période, un mouvement mené par Selim III, qui régna de 1789 à 1807, et par un groupe de bureaucrates et de militaires, baptisé l’Ordre Nouveau (Nizam-ı Cedid en turc), se lança dans un programme de réorganisation militaire. Son principal objectif était de refonder l’armée, financée par un nouvel appareil administratif et fiscal, afin d’offrir une alternative à l’ancienne institution militaire, structurée par le corps des Janissaires.

La nouvelle armée fut établie par les bureaucrates ottomans au début des années 1790. Cependant, les principes de l’armée furent façonnés par les adeptes des sciences de la guerre à l’âge des révolutions, pendant lequel la mobilité des ingénieurs et des idées de réforme militaire connut une intensification sans précédent. Les nouvelles sciences militaires s’étaient épanouies en Europe occidentale, dans les académies mili...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ali Yaycioglu, « Janissaires, ingénieurs et prédicateurs. », Revue d'histoire du XIXe siècle, 53 | 2016, 19-37.

Référence électronique

Ali Yaycioglu, « Janissaires, ingénieurs et prédicateurs. », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 53 | 2016, mis en ligne le 01 décembre 2018, consulté le 22 octobre 2017. URL : http://rh19.revues.org/5083 ; DOI : 10.4000/rh19.5083

Haut de page

Auteur

Ali Yaycioglu

Ali Yaycioglu est professeur d’histoire à l’université de Stanford (États-Unis)

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page