Navigation – Plan du site
Le XIXe siècle vu d’ailleurs

La philologie du XIXe siècle : rencontres européennes et mondiales

Henning Trüper
Traduction de Traduit de l’anglais par Laurent Bury
p. 156-159

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

L’histoire des sciences humaines est un domaine en plein essor depuis quelques années. Le XIXe siècle y occupe une place particulière : on y retrouve encore la plupart des moments fondateurs, des figures et des institutions à célébrer ou déconstruire. La vitalité du domaine surprend en raison du sentiment très répandu d’une crise des humanités et de la conception courante d’une vacuité de la réflexivité qui ne ferait qu’embellir la tour d’ivoire des chercheurs. Malgré tout, l’idée que l’histoire des sciences, discipline créée il y a plusieurs décennies et actuellement solidement fondée, n’accordera jamais qu’une place périphérique à l’histoire des humanités, semble aujourd’hui l’avoir emporté sur la peur de l’autoréférentialité. Il se peut ainsi que le processus de formation d’un champ autonome soit irréversible, même s’il n’émane guère d’un programme de recherche unifié. Les propositions sont en effet diverses, comme le montrera la discussion suivante.

En 2014, l’Américain James Tur...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Henning Trüper, « La philologie du XIXe siècle : rencontres européennes et mondiales », Revue d'histoire du XIXe siècle, 54 | 2017, 156-159.

Référence électronique

Henning Trüper, « La philologie du XIXe siècle : rencontres européennes et mondiales », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 54 | 2017, mis en ligne le 01 juillet 2019, consulté le 23 octobre 2017. URL : http://rh19.revues.org/5265 ; DOI : 10.4000/rh19.5265

Haut de page

Auteur

Henning Trüper

Henning Trüper est chercheur au Collegium for Advanced Studies de l’université d’Helsinki (Finlande).

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page