Navigation – Plan du site
Dossier

Les Hungry Forties

The Hungry Forties
The Hungry Forties
Anthony Howe
p. 47-64

Résumés

De nos jours, le terme « Hungry forties », a été utilisé assez librement par les historiens pour décrire l’Angleterre des années 1840, indiquant le rôle majeur de la pauvreté, comme le ferment d’émergence d’un radicalisme populaire et de la campagne des libres échangistes contre les Corn laws protectionnistes. Ainsi, la formule a été inventée uniquement au début du XXe siècle alors que la mémoire des années 1840 s’était largement reconstruite comme un élément de la campagne édouardienne contre le retour au protectionnisme menacé par le mouvement de la réforme des tarifs douaniers. L’expression « Hungry Forties’ » est ainsi devenue un instrument efficace pour orchestrer une opposition populaire à la réforme tarifaire, prenant une part significative dans la victoire des Libéraux aux élections de 1906. « Les Hungry Forties » deviennent alors la dernière part d’une mémoire populaire, fréquemment réactualisée dans les années d’Entre-deux-guerres et transmises par l’intermédiaire de supports culturels et éducatifs incluant des livres et les émissions de radio scolaires. Cependant, de plus en plus critiquée depuis les années 1920 par les historiens de l’économie, l’expression été largement abandonnée dans les années 1960 et son usage a, de ce fait, échappé à un examen historique et linguistique minutieux.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’invention des Hungry Forties
Politique de propagande dans l’Angleterre édouardienne
Imprégnation culturelle et persistance politique après la Première Guerre mondiale
Révision et transmutation depuis les années 1950

Aperçu du début du texte

Loin d’être utilisé par les contemporains, le chrononyme The Hungry Forties (littéralement « les années 1840 affamées ») fut inventé en 1903, une soixantaine d’années après la décennie qu’il qualifie. L’expression devint un élément de propagande essentiel à l’époque édouardienne, dans le cadre de la lutte politique entre le libre-échange (après l’abolition des Corn laws en 1846) et la réforme douanière, tentative menée par Joseph Chamberlain pour réintroduire des taxes protectrices sur les biens entrant en Grande-Bretagne. Dans ce contexte, l’expression de Hungry Forties cherchait spécifiquement à rappeler les années 1840 comme période de faim et de détresse dont les Britanniques avaient été libérés par l’abrogation des Corn laws en 1846. Ce combat avait été mené par le radical Richard Cobden ; de manière significative, 1904 marqua non seulement le centenaire largement fêté de sa naissance, mais aussi la diffusion, sinon l’invention de la formule The Hungry Forties par la propre fil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Anthony Howe, « Les Hungry Forties », Revue d'histoire du XIXe siècle, 52 | 2016, 47-64.

Référence électronique

Anthony Howe, « Les Hungry Forties », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 52 | 2016, mis en ligne le 01 juin 2019, consulté le 20 août 2017. URL : http://rh19.revues.org/4989 ; DOI : 10.4000/rh19.4989

Haut de page

Auteur

Anthony Howe

Anthony Howe est professeur à l’Université d’East Anglia

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page