Navigation – Plan du site

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Aperçu du début du texte

Les révolutions ibéro-américaines du début du XIXe siècle éclatèrent au sein de constructions politiques tout à fait particulières : les monarchies pluri-continentales espagnole et portugaise, qu’elles conduisirent à une crise définitive. L’effondrement de ces deux systèmes politiques entre 1808 et 1825 eut nécessairement des conséquences sur la nature et l’intensité des relations au sein de l’Atlantique ibérique, un espace d’échanges matériels et humains entre l’Afrique, l’Europe du Sud et l’Amérique latine extrêmement actif pendant toute l’époque moderne. On imagine spontanément que ce monde commun se serait disloqué sous le coup des Révolutions d’indépendance américaines, laissant place à une mosaïque d’États-Nations trop isolés et concurrents les uns des autres pour maintenir les rapports entre les trois rives de l’océan avec une intensité similaire au passé. D’autres logiques d’échanges s’y seraient substituées, marquées par les tropismes nord-américain et nord-européen : l’exp...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jeanne Moisand, « Introduction », Revue d'histoire du XIXe siècle, 51 | 2015, 7-13.

Référence électronique

Jeanne Moisand, « Introduction », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 51 | 2015, mis en ligne le 18 décembre 2015, consulté le 26 mars 2017. URL : http://rh19.revues.org/4914

Haut de page

Auteur

Jeanne Moisand

Maîtresse de conférences à l’Université Paris 1 (Centre d’histoire du XIXe siècle)

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page