Navigation – Plan du site
Articles

Le département du Mont-Blanc en 1814-1815. Nationalité et Restaurations en situation de frontière

The départment of Mont-Blanc in 1814-1815. Nationality and Restorations in a situation of borders
Das département Mont-Blanc 1814 und 1815. Nationalität und Restauration im Grenzgebiet
Sylvain Milbach
p. 65-78

Résumés

Avec la chute de l’Empire, l’avenir de l’ancien duché de Savoie, annexé à la France en 1792, est incertain comme le prouvent les hésitations sur les limites du nouveau département du Mont-Blanc. Si les élites locales n’ont pas de prise directe sur un règlement territorial qui relève de la diplomatie, elles vont toutefois se mobiliser en 1814-1815 pour refuser le partage de la Savoie entre la France et le royaume de Sardaigne. Le desserrement de la surveillance et le climat d’incertitude liés aux opérations militaires et aux changements d’administration encouragent, sinon la politisation, du moins la circulation et la réception d’un discours de type « nationalitaire ». Paradoxalement, ce sont les élites conservatrices qui s’emparent avec succès des virtualités d’aspirations nées de la Révolution, en recourant de surcroît à l’argument du vœu des populations et des droits d’un peuple. Aussi, sous l’apparente discontinuité des années 1814-1815, marquée en Savoie par le transfert de nationalité et la marche vers une restauration sarde qui se veut intégrale, s’affirme, au moins dans l’ordre rhétorique, le travail continu des principes issus de la Révolution.

Haut de page

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

« On a débité 1 000 et 1 000 nouvelles et il s’est fait une infinité de comptes sur le sort de la Savoie »
La solution de la question nationale sera réactionnaire

Aperçu du début du texte

« Venez, Sire, venez reprendre sur les fondateurs du Trône de vos ayeux [sic] l’exercice des droits qui ont fait si longtemps leur félicité : ce sont des enfants soumis qui appellent un père tendre ; des temps malheureux les ont séparés de vous, mais ils n’ont pu effacer l’affection dont ils étaient pénétrés pour votre auguste famille ; vous la retrouverez, Sire, toujours la même et plus vive encore ».

« Braves habitants des Alpes, race illustre des Allobroges : […] vous vous retracerez cette époque désastreuse où la complaisante faiblesse d’un monarque vous faisait entrevoir dans l’avenir un joug honteux d’un despote oublié, étranger à notre siècle, à nos mœurs, à notre langue, et qui fait régner avec lui les préjugés et l’ignorance. Vos craintes vous reportaient aux temps de l’inquisition, du servage et des ceps ; vous entendiez le sifflement des verges nobiliaires, et ces voix superbes qui vous criaient : “Peuple ! Les rois sont vos divinités, vous n’êtes ici-bas que pour leurs me...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylvain Milbach, « Le département du Mont-Blanc en 1814-1815. Nationalité et Restaurations en situation de frontière », Revue d'histoire du XIXe siècle, 49 | 2014, 65-78.

Référence électronique

Sylvain Milbach, « Le département du Mont-Blanc en 1814-1815. Nationalité et Restaurations en situation de frontière », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 49 | 2014, mis en ligne le 01 décembre 2014, consulté le 30 mai 2017. URL : http://rh19.revues.org/4746 ; DOI : 10.4000/rh19.4746

Haut de page

Auteur

Sylvain Milbach

Sylvain Milbach est maître de conférences HDR à l’Université de Savoie

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page