Navigation – Plan du site
Varia

« À bas les rats ! À bas les contributions ! ». Les résistances à l’impôt des boissons dans le département du Puy-de-Dôme au cours du premier XIXe siècle (1811-1851)

« Down with rats ! Down with contributions ! » Rebellions against tax drinks in the Puy-de-Dôme (1811-1851)
« Nieder mit den Ratten ! Nieder mit den Abgaben ! » Die Aufstände gegen die Besteuerung von Getränken im Departement Puy-de-Dôme (1811-1851).
Lisa Bogani
p. 125-143

Résumés

Cet article propose d’examiner l’un des motifs les plus récurrents des rébellions antifiscales puydômoises du premier XIXe siècle : la contestation de l’impôt des boissons. Pour comprendre la persistance et l’intensité de cette animosité populaire, il convient d’interroger les motivations, le sens et les facteurs déterminant l’acte rébellionnaire. Pour ce faire, l’analyse portera d’abord sur les évolutions législatives relatives à ce domaine particulier de la politique fiscale, et examinera ensuite les temps et les lieux propices à la contestation de l’impôt des boissons. Enfin, nous verrons de quel ordre sont les critiques émises à l’encontre de cet impôt et à quels niveaux elles s’expriment. Fort d’une récente dynamique historiographique portant sur les soulèvements populaires et sur la problématique du consentement à l’impôt, cet article entend ainsi interroger en quoi ce secteur de la politique fiscale française constitue, au cours du premier XIXe siècle, une préoccupation majeure tant pour le peuple provincial que les gouvernements soucieux d’assurer leur stabilité.

Haut de page

Notes de la rédaction

Cet article est issu d’un mémoire de master couronné par le Prix de master 2013 en histoire du XIXe siècle décerné par la Revue d’histoire du XIXe siècle et le Centre de recherches en histoire du XIXe siècle (Universités Paris 1 – Paris 4)

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

L’impôt sur les boissons : une source intarissable de rebellions
Le vin : une denrée frappée de toutes parts
Des politiques d’allègement fiscal hésitantes
Des moments propices à la contestation de l’impôt des boissons
Les épisodes de transition politique : le temps des espoirs déçus
Le contrôle des établissements de débit de boissons : un temps et des lieux propices aux rébellions
Le temps des vendanges : une période d’exacerbation des tensions
Un impôt au centre de tous les antagonismes
Des pratiques vexatoires : la haine des employés des contributions indirectes
Le plus « injuste et onéreux » des impôts
L’impôt des boissons : le terrain d’un « unanimisme » contestataire ?

Aperçu du début du texte

Au cours de la première moitié du XIXe siècle, la fiscalité n’a cessé de soulever la colère populaire. Maurice Agulhon observait ainsi, à propos du département du Var : « On est ici à la source du combat le plus vaste, et pas toujours le moins âpre ». Un constat que confortent de récentes recherches sur l’histoire des mouvements populaires et/ou des résistances à l’impôt, menées notamment par Nicolas Delalande, Aurélien Lignereux, Jean-Claude Caron ou Jean Nicolas. Fort de cette dynamique historiographique à laquelle s’ajoute celle qui concerne la production et à la consommation d’alcool, cet article propose de resserrer la focale sur l’un des motifs les plus récurrents des conflits rébellionnaires du premier XIXe siècle dans le Puy-de-Dôme : l’impôt des boissons – un mobile parmi d’autres de rébellion antifiscale.

Si le système de l’impôt direct fut l’objet de multiples plaintes et parfois de soulèvements populaires de grande ampleur, c’est néanmoins celui de l’impôt indirect qui mo...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Lisa Bogani, « « À bas les rats ! À bas les contributions ! ». Les résistances à l’impôt des boissons dans le département du Puy-de-Dôme au cours du premier XIXe siècle (1811-1851) », Revue d'histoire du XIXe siècle, 48 | 2014, 125-143.

Référence électronique

Lisa Bogani, « « À bas les rats ! À bas les contributions ! ». Les résistances à l’impôt des boissons dans le département du Puy-de-Dôme au cours du premier XIXe siècle (1811-1851) », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 48 | 2014, mis en ligne le 17 septembre 2014, consulté le 24 mai 2017. URL : http://rh19.revues.org/4663 ; DOI : 10.4000/rh19.4663

Haut de page

Auteur

Lisa Bogani

Lisa Bogani est doctorante allocataire-monitrice à l’Université Blaise Pascal, Clermont II. Elle est lauréate du prix d’Histoire du XIXe siècle attribué au meilleur master soutenu en 2011-2012

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page