Navigation – Plan du site
Articles

Les juifs italiens et le Risorgimento  : un regard historiographique

Italian Jews and Risorgimento: a historiographic glance
Italienische Juden und das Risorgimento: ein historiographischer Blick
Tullia Catalan
Traduction de Vincent Jolivet
p. 127-137

Résumés

Cet article est centré sur l’historiographie de la participation des juifs au Risorgimento. Il a pour ambition de proposer l’état des lieux actuel en éclairant les thèmes déjà couverts et les pistes encore à parcourir. La première partie envisage la production historiographique des années 1960 aux années 1990. Durant cette période, l’histoire italienne des juifs du XIXe siècle suscitait peu d’intérêt, ce qui primait alors était la reconstruction des dynamiques ayant conduit aux lois raciales italiennes et à la Shoah. Dans la deuxième partie, on observe le glissement qui a permis dans les années 1990 le développement d’un nouveau chapitre de cette historiographie. Stimulée par la récente historiographie du Risorgimento, une nouvelle génération d’historiens s’est confrontée à des questions importantes et jusqu’alors inexplorées pour examiner la variété des trajectoires des juifs italiens au XIXe siècle, reconstituant ainsi la parabole interne et externe spécifique à ces communautés juives durant l’ère de leur émancipation.

Haut de page

Notes de la rédaction

Traduit de l’italien par Vincent Jolivet.

Accès au texte / extrait

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2016.
Consulter cet article

Plan

De l’après-guerre aux années 1990  : la lente mutation d’un regard
Les nouvelles recherches sur le Risorgimento  : les juifs entre émancipation et nation

Aperçu du début du texte

Jusqu’au début des années 1980, l’historiographie italienne n’avait pas prêté d’attention particulière à l’histoire des juifs italiens pendant le Risorgimento, en dépit de l’importance du débat relatif à leur émancipation pendant la Restauration, et des conséquences sur l’identité juive de la promulgation définitive, dans le royaume de Piémont-Sardaigne, des lois d’égalité civile et politique, au printemps-été 1848 (avec le Statut albertin). Engagés dans la reconstruction délicate, matérielle et psychologique, des comunautés juives frappées par les lois raciales de Mussolini en 1938 et par la Shoah, les juifs italiens ont préféré, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, se tourner vers le futur en effaçant de la mémoire collective la conscience des fautes de la société italienne à leur égard. Dans cette perspective, la période fasciste et le racisme antisémite ont été interprétés comme une parenthèse tragique, y compris par l’historiographie la plus aiguisée, tandis que le XIXe ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Tullia Catalan, « Les juifs italiens et le Risorgimento  : un regard historiographique », Revue d'histoire du XIXe siècle, 44 | 2012, 127-137.

Référence électronique

Tullia Catalan, « Les juifs italiens et le Risorgimento  : un regard historiographique », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 44 | 2012, mis en ligne le 30 septembre 2015, consulté le 18 décembre 2014. URL : http://rh19.revues.org/4241 ; DOI : 10.4000/rh19.4241

Haut de page

Auteur

Tullia Catalan

Maîtresse de conférences à l’Université de Trieste

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page