Navigation – Plan du site
Lectures

Sylvie CHAPERON, La médecine du sexe et les femmes. Anthologie des perversions féminines au XIXe siècle

L’attrape-corps, Paris, La Musardine, 2008, 198 p. ISBN : 978-2-84271-385-0. 14,50 euros
Nicole Edelman
p. 160

Texte intégral

Texte intégral en libre accès disponible depuis le 05 juillet 2009.

  • 1 . Sylvie Chaperon, Les années Beauvoir, 1945-1970, Paris, Fayard, 2000 et Sylvie Chaperon, Les orig (...)

1Après ses deux grands ouvrages, Les années Beauvoir, 1945-1970 puis Les origines de la sexologie, 1850-1900 1, Sylvie Chaperon, spécialiste de l’histoire des femmes et du genre, propose cette petite anthologie qui nous présente un ensemble de textes rigoureusement sélectionnés et représentatifs du savoir médical sur la sexualité des femmes. Douze textes sur l’onanisme, treize sur la nymphomanie, cinq sur l’érotomanie, un sur l’anaphrodisme, la frigidité et l’impuissance, deux sur la bestialité et la zoophilie, un sur la nécrophilie, un autre sur l’exhibitionnisme, six sur le saphisme, le tribadisme et l’inversion sexuelle, deux sur le fétichisme, cinq sur la pédophilie, tous écrits par de grands médecins dans des thèses de médecine, des dictionnaires, des périodiques, etc. Ces études de cas sont classées dans un ordre thématico-chronologique par Sylvie Chaperon, les observations étant rangées par pathologies, elles-mêmes apparaissant à des époques différentes, puis par ordre chronologique. Sylvie Chaperon fait précéder l’ensemble d’une longue introduction où elle rappelle la multiplication récente de rééditions de textes sur les perversités sexuelles mais souligne qu’aucune de ces publications ne comporte d’observations de femmes, tant l’idée que les perversions sexuelles chez les femmes étaient rares prédominait (et Sylvie Chaperon fait remarquer qu’elle n’a trouvé qu’un seul cas de frigidité et aucun de sadisme ou de masochisme !) Les maladies décrites ne le sont donc que depuis le point de vue d’hommes médecins même si les premières femmes médecins existent après 1870. Dans cette présentation, l’historienne retrace aussi les évolutions des théories et de la science médicales. Elle met au jour combien le poids des hiérarchies sociales est lourd, à la frontière de classe s’ajoutant très fortement celle du genre.

2La lecture de ces fragments de vie, de ces observations, de ces « cas » montre avec force les changements culturels et celui des femmes en particulier ; elle souligne aussi, s’il en était besoin, la nécessité des combats pour faire reculer les discriminations.

Haut de page

Notes

1 . Sylvie Chaperon, Les années Beauvoir, 1945-1970, Paris, Fayard, 2000 et Sylvie Chaperon, Les origines de la sexologie, 1850-1900, Paris, Louis Audibert, 2007.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole Edelman, « Sylvie CHAPERON, La médecine du sexe et les femmes. Anthologie des perversions féminines au XIXe siècle », Revue d'histoire du XIXe siècle, 38 | 2009, 160.

Référence électronique

Nicole Edelman, « Sylvie CHAPERON, La médecine du sexe et les femmes. Anthologie des perversions féminines au XIXe siècle », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 38 | 2009, mis en ligne le 05 juillet 2009, consulté le 17 avril 2014. URL : http://rh19.revues.org/3899

Haut de page

Auteur

Nicole Edelman

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page