Navigation – Plan du site

L'idée de complot dans le discours du pouvoir sous la Seconde République

Anthony Poncier

Résumés

Le gouvernement de Louis Napoléon Bonaparte a toujours craint les complots. Cette hantise l'a conduit à promulguer une législation spécifique contre une conspiration nationale qu'il va largement contribuer à forger. Cette organisation est incarnée par les sociétés secrètes qui ont peu à peu envahi les discours sur le complot et la dangerosité. Le pouvoir va se retrouver prisonnier de sa propre construction globalisante d'un projet subversif, qui ignore l'existence de plusieurs France, de temps sociaux décalés. C'est une législation centrée sur la présomption qui s'élabore. Les institutions et les mécanismes mis en place servent alors de creuset à la réflexion en matière de maintien de l'ordre menée par les gouvernements à venir.

Haut de page

Entrées d’index

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Anthony Poncier, « L'idée de complot dans le discours du pouvoir sous la Seconde République », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 18 | 1999, mis en ligne le 10 septembre 2008, consulté le 21 juillet 2017. URL : http://rh19.revues.org/150 ; DOI : 10.4000/rh19.150

Haut de page

Auteur

Anthony Poncier

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page