Navigation – Plan du site

La médecine mentale et la révolution de 1848 : la création de la Société médico-psychologique

Jean-Christophe Coffin

Résumés

La création, au milieu du XIXe siècle, de la Société médico-psychologique, société savante de médecins aliénistes, met en exergue le jeu complexe des liens entre médecine et politique. Alors que la médecine mentale est en voie d'institutionnalisation étatique et de professionnalisation, certains de ses membres veulent constituer un espace de réflexion qui, au delà de la question médicale, englobe aussi bien la question sociale que les questions politico-administratives. Précédée par le lancement d'une revue dès 1843, la mise en place de la Société, retardée par les événements de février, connaîtra jusqu'en 1852 des errements qui sont certes liés à des avatars politiques mais aussi et surtout à des clivages propres au milieu médical. Le débat politique amplifie tout au plus des interprétations divergentes de la pathologie mentale par des médecins qui se veulent des experts du corps social.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

1848, Médecine
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Christophe Coffin, « La médecine mentale et la révolution de 1848 : la création de la Société médico-psychologique », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 16 | 1998, mis en ligne le 10 septembre 2008, consulté le 17 août 2017. URL : http://rh19.revues.org/129 ; DOI : 10.4000/rh19.129

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page