Navigation – Plan du site

La crise des caisses d'épargnes françaises en 1848

Carole Christen-Lécuyer

Résumés

Les caisses d'épargne et particulièrement celle de Paris créée en 1818, ont connu une période difficile dans la " tourmente " de 1848. Ces institutions, représentatives de " l'épargne du pauvre ", placée sous la garantie de la " loyauté nationale ", vont pourtant être remises en cause le 7 juillet 1848 lorqu'un décret décide la liquidation des caisses d'épargne et la suppression des livrets. Parmi les raisons invoquées sont mises en avant la crainte habituelle des épargnants en période troublée mais aussi la grave crise financière qui suit les événements de février et dont l'État impute la responsabilité aux caisses d'épargne. Toutefois l'opération de liquidation ne sera pas menée à terme : on limitera d'abord les remboursements, puis on pratiquera la liquidation forcée par la conversion en rente, démocratisant ainsi cet outil financier réservé jusque là à quelques privilégiés. Les caisses d'épargne, certes fort allégées, seront ainsi maintenues.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

Crédit, Banques
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Carole Christen-Lécuyer, « La crise des caisses d'épargnes françaises en 1848 », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 16 | 1998, mis en ligne le 10 septembre 2008, consulté le 27 mars 2017. URL : http://rh19.revues.org/128 ; DOI : 10.4000/rh19.128

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page