Navigation – Plan du site

Les enjeux politiques de la révolution de 1848 à Lyon

Bruno Benoit

Résumés

Les regards croisés de Joseph Benoit, quarante-huitard bientôt élu à l'Assemblée constituante et de Joseph Bergier, très modéré, permettent de lire les événements et les mesures prises par la municipalité de Lyon entre février et juillet 1848. L'analyse de leurs écrits et de celles d'autres acteurs permet de distinguer deux conceptions du régime politique à mettre en place, une république sociale à laquelle aspire Joseph Benoit quelque peu débordé sur sa " gauche " par les " Voraces " partisans d'un régime plus " rouge " et une république modérée défendue avec des nuances par des démocrates et des conservateurs tel Joseph Bergier. Les luttes qui vont opposer ces deux groupes sont sous-tendues par des références à l'histoire de la Grande Révolution à Lyon : deux mémoires vont s'affronter autour de 1793, de la question sociale et de la recherche d'une possible émancipation de la municipalité de Lyon par rapport au pouvoir central.

Haut de page

Entrées d’index

Mots-clés :

1848, Lyon, Seconde République
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bruno Benoit, « Les enjeux politiques de la révolution de 1848 à Lyon », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 16 | 1998, mis en ligne le 10 septembre 2008, consulté le 28 juin 2017. URL : http://rh19.revues.org/127 ; DOI : 10.4000/rh19.127

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page