Navigation – Plan du site

Le mot du président

Jean-Luc Mayaud

Texte intégral

1En cette année de cent cinquantenaire, la Société d'histoire de la révolution de 1848 et des révolutions du XIXe siècle se veut fidèle à l'une de ses missions. Aux deux numéros thématiques de l'année 1997 — toujours disponibles auprès de Sylvie Aprile, notre trésorière — s'ajoute cette livraison prise en charge par Pierre Lenoël et Jean-Jacques Yvorel. Dix articles viennent ainsi enrichir l'apport de notre association à la connaissance de la Seconde République et de la révolution qui l'a fondée. À l'automne 1998, ces trois numéros seront complétés par la publication, aux éditions Créaphis, des actes du colloque international que nous avons organisé à l'Assemblée nationale en février dernier : chacun a pu se féliciter de sa bonne tenue scientifique et constater la présence d'auditeurs nombreux. L'apport direct de notre Société n'est donc pas négligeable.

2La participation indirecte est elle aussi importante, si l'on veut bien nous laisser prendre en compte — sans nous les approprier — les publications 1 de chacun de nos membres et leurs participations aux diverses manifestations — conférences, tables rondes, colloques et expositions 2 — nationales et internationales. En témoignent la bibliographie, les programmes de colloque 3 et les comptes rendus d'ouvrage que nous publions — et publierons — dans la Revue d'histoire du XIXe siècle. Nombreux sont les adhérents de la " Société de 1848 " qui, inlassablement, ont participé, participent et participeront aux colloques régionaux, nationaux et internationaux relatifs à 1848 4 : Neuchâtel (Suisse), 26-28 février, " 1848-1998. Neuchâtel, la Suisse, l'Europe " ; Lyon, 2 mars, " Le Suffrage universel a 150 ans " ; Vienne (Autriche), 2-4 mars, " 1848 : Ereignis und Erinnerung in den Politischen Kulturen Mitteleuropas " ; Turin (Italie), 20 mars, " Idéologie de 1848, modernité et développement politique " ; Aix-en-Provence, 1er avril, " Révolution et pouvoir : quoi de neuf en 1848 ? " ; Tours, 4 avril, " La révolution de 1848 en Hongrie " ; Aubenas, 21 avril, " Conférence : 1848-1948, Élie Reynier " ; Nanterre, 23 avril, " Cent cinquante ans d'élections au suffrage universel " ; Grenoble, 28-30 avril 1998, " Les Droits de l'Homme et le suffrage universel, 1848-1948-1998 " ; Paris, 13-16 mai, " Le Manifeste communiste 150 ans après. Quelle alternative au capitalisme ? Quelle émancipation humaine ? " ; Paris (Deutches Historiches Institut Paris), 14 mai, " Conférence : Crise, révolution et conjoncture 1848-1849. Variations germano-françaises sur un thème européen " ; Bayonne, 15-16 mai, " La révolution de 1848 dans les Pays de l'Adour " ; Florence (Italie), 25-26 mai, " 1848. Commemoration in Europe " ; Paris (Centre scientifique de l'Académie polonaise des sciences), 28 mai, " Conférence : Les Polonais dans les révolutions européennes du Printemps des Peuples (1848-1849) " ; Saint-Claude, 2 juin, " Conférence : Lamartine en 1848 " ; Paris (Grand Orient de France), 20 juin, " La Révolution de 1848 et la Deuxième République " ; Montpellier 5, 18-19 septembre, " De la révolution au coup d'État (1848-1851) : les répercussions des événements parisiens en Languedoc et dans l'espace méditerranéen " ; Istres 6, 3 octobre, " 1848. VIe rencontres historiques de la ville d'Istres " ; Carcassonne 7, 6 novembre, " Armand Barbès et les hommes de 1848 " ; Dijon 8, 19-21 novembre, " La France et l'identité nationale roumaine " ; Lyon 9, 20-21 novembre, " 48 en Rhône-Alpes : usages, discours, images " ; Crosne 10, 21-22 novembre, " l'Essonne au temps de la Seconde République " ; Dijon 11, 10-11 décembre, " la Constitution du 4 novembre 1848 : le projet d'une République démocratique "...

3Cette liste prouve, si besoin en était, l'intensité de l'activité scientifique vouée à 1848. L'année du cent cinquantenaire devrait donner un nouvel élan aux recherches : les diverses publications, présentes et avenir, et les multiples débats attestent de considérables avancées de la réflexion, proposent de nouvelles — ou moins nouvelles — pistes de recherche et d'investigation, suscitent de fraîches vocations parmi les jeunes chercheurs 12. Dans le domaine de la recherche universitaire, au moins, 1848 demeure bien vivant, et ce constat ne peut que réjouir les historiens dix-neuviémistes. Le regretté Jacques Droz, membre fidèle de notre association, en aurait été heureux. La Société de 1848 et la Revue d'histoire du XIXe siècle ont donc a poursuivre la mission inscrite dans leurs statuts : " Organiser scientifiquement le labeur historique devenu possible sur une période défigurée par une foule de légendes [et] en seconde ligne, travailler à répandre les idées de 1848, considérées comme le développement naturel et logique des idées de la Révolution ".

4Reste que se pose le problème de notre rayonnement au delà de la communauté scientifique. En cette année de cent cinquantenaire, non négligeable apparaît le nombre des manifestations saluant l'anniversaire de la Seconde République, de l'instauration du suffrage " universel " et de l'abolition définitive de l'esclavage. La salle Lamartine de l'Assemblée nationale a été comble les 23-25 février pour le colloque international organisé par notre Société, mais force est de constater que l'écho médiatique en a été fort maigre, se limitant à la reprise des " petites phrases " du discours d'ouverture du Président Laurent Fabius 13. Les colloques et conférences locales annoncés ne révèlent pas un ample élan commémoratif dans les régions et dans les départements français. Il n'y a pas lieu de développer ici les interprétations de cette relative atonie : sans doute l'inflation des manifestations à l'occasion du bicentenaire de la Révolution française a-t-elle épuisé pour quelques années les velléités commémoratives. L'une des explications ne serait-elle pas une méconnaissance de l'œuvre des Quarante-huitards, dont la postérité a été largement sous-estimée depuis le retour de la République au lendemain de Sedan ? Dans ce contexte, il n'est pas sans intérêt de noter que parmi les questions posées par 1848, du suffrage " universel " à la question sociale, de l'Europe à l'abolition définitive de l'esclavage, seul ce dernier aspect a donné lieu à une retentissante célébration médiatique dont les échos néo-colonialistes satisfaits laissent songeur.

5Il me reste à remercier l'équipe qui a œuvré à la confection de ce numéro de la Revue d'histoire du XIXe siècle. L'ensemble du comité de rédaction a une fois de plus, et bénévolement, réussi à " boucler " en un temps raisonnable cette 16e livraison : que les auteurs et les directeurs de ce volume, Pierre Lenoël et Jean-Jacques Yvorel, reçoivent ici l'expression de notre gratitude, laquelle s'adresse de plus, particulièrement, à Frédérique Lécuyer et Anthony Poncier, qui ont fait leurs premières armes éditoriales depuis la " retraite " d'Évelyne Lejeune-Resnick. Le prochain numéro confié à Jean-Yves Mollier et organisé autour du thème de la foule, est déjà en préparation, et paraîtra avant la fin de l'année civile. Remercions encore vivement, pour l'effort financier consenti cette année, le Centre national du livre : l'augmentation de l'aide à la publication qui nous est accordée nous est indispensable et vaut également reconnaissance du travail fourni par tous.

6Jean-Luc Mayaud.

Haut de page

Notes

1Je me permets de signaler trois publications. La réédition de : Philippe VIGIER, 1848, les Français et la République, La vie quotidienne, Paris, Hachette, 1998, 432 p. (préface d'Alain CORBIN). La réédition de : Élie REYNIER, La Seconde République en Ardèche, 1848-1852, Privas, Fédération des œuvres laïques de l'Ardèche, 1998 (préface de Jean-Luc MAYAUD) (commandes à  :Fédération des œuvres laïques de l'Ardèche, boulevard de la Chaumette, BP 219, 07002 PRIVAS, tél : 04 75 64 02 44 ; Fax : 04 75 64 04 97). Christophe CHARLE, Jacqueline LALOUETTE, Michel PIGENET et Anne-Marie SOHN [dir.], 1998, La France démocratique. Mélanges offerts à Maurice Agulhon, Paris, Publications de la Sorbonne, 1998, 491 p. (commandes à : Publications de la Sorbonne, 1, rue Victor-Cousin, 75231 PARIS cedex 05, tél  01 40 46 28 48, ; Fax : 01 40 46 28 49).
2" L'année 1848. L'Europe des images ", Assemblée nationale, Paris ; " 1848, la République et l'Art vivant ", Musée d'Orsay, Paris ; " Victor Schœlcher, Républicain et humaniste ", Maison Jules-Vernes, Houilles ; " Le rivoluzioni del 1848. L'Europa delle immagini. Caricatura e illustrazione tra storia e arte ", Museo Nazionale del Risorgimento Italiano, Turin (Italie) ; " 1848. Die fatale Revolution ", Jüdiches Museum der Stadt Wien, Vienne (Autriche) ; etc.
3Ne sont publiés que les programmes qui sont parvenus à la rédaction de la revue, et dont les dates de la tenue sont postérieures à la date de sortie prévisible de la Revue d'histoire du XIXe siècle.
4Faute d'informations précises, ne sont pas mentionnés ici les diverses manifestations concernant l'abolition de l'esclavage.
5Voir programme, infra.
6Contacts : René GIROUSSENS, Président des Amis du Vieil Istres, avenue Marcel Roustan, 13800 ISTRES, ; tél : 04 42 55 12 91 ou Hubert GAY, 94, rue Bellefond, 13920 SAINT-MITRE-LES-REMPARTS ; tél : 04 42 44 01 02.
7Contacts : Association Les Audois, 22, rue Antoine Marty, BP 24, 11001 CARCASSONNE ; tél : 04 68 11 68 71 ; Fax : 04 68 11 68 94.
8Contacts : Ramona BOCA BORDEI, Département Italien/Roumain, UFR Langues et communication, Université de Bourgogne, 2, boulevard Gabriel, 21000 DIJON ; tél & Fax : 03 80 56 66 02 ; Email : Ramona.Bordei.Boca@u-bourgogne.fr
9Contacts : Jean-Luc Mayaud (voir coordonnées dans la revue) ou Paul Bacot, Institut d'Études politiques de Lyon18, quai Claude Bernard, 69365 LYON cedex 07 ; tél : 04 78 69 72 20 ; Fax : 04 78 72 26 82 ; Email : Paul.Bacot@univ-lyon2.fr
10Voir programme, infra.
11Voir programme, infra.
12Si j'en juge par le dépôts de sujets de mémoire de maîtrise, de DEA et de thèse.
13" Fabius s'amuse du rôle "baroque" de Chirac ", dans Libération, 24 février 1998, p. 15.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jean-Luc Mayaud, « Le mot du président », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 16 | 1998, mis en ligne le 29 juin 2005, consulté le 17 août 2017. URL : http://rh19.revues.org/123

Haut de page

Auteur

Jean-Luc Mayaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page