Navigation – Plan du site

Les campagnes françaises et la Deuxième République : cinquante ans d'historiographie 

Pierre Lévêque

Résumés

Les travaux d'histoire régionale, consacrés aux seules années de la Deuxième République ou portant sur des ensembles chronologiques plus vastes, ont renouvelé la connaissance de la diversité des sociétés rurales françaises du milieu du XIXe siècle : répartition du sol, mode d'exploitation, endettement, saturation démographique, pénurie de terre, mentalités collectives communautaires, pratiques religieuses, politisation. L'ensemble de ces travaux couvre près d'un tiers des départements. La crise des subsistances de 1846-1847 puis celle nouvelle du printemps 1848 n'ont pas sévit partout avec la même intensité et la même durée. Ces difficultés conjoncturelles ont provoqué une agitation continue dans les campagnes : troubles forestiers, résistance à l'impôt des quarante-cinq centimes. Cependant les élections du 23 avril 1848 pour l'Assemblée nationale marquent l'entrée dans une certaine modernité d'une population aux trois quarts rurale. Si le raz-de-marée bonapartiste au second semestre 1848, la majorité absolue au parti de l'ordre aux élections du 13 mai 1849, les succès démocrates-socialistes, et la résistance au coup d'État limitée géographiquement, participèrent de l'intégration nationale des ruraux, leur conscience politique était loin d'être claire.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Pierre Lévêque, « Les campagnes françaises et la Deuxième République : cinquante ans d'historiographie  », Revue d'histoire du XIXe siècle [En ligne], 14 | 1997, mis en ligne le 04 septembre 2008, consulté le 29 mars 2017. URL : http://rh19.revues.org/111 ; DOI : 10.4000/rh19.111

Haut de page

Auteur

Pierre Lévêque

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page